HAI – Un 4e mandat de rang pour Alain Victor Jean-Pierre

Read Time:4 Minute, 41 Second

Le score se passe de commentaires. Alain Victor Jean-Pierre, président de la Fédération haïtienne d’athlétisme amateur (FHAA), a été réélu le samedi 11 février pour un 4e mandat de rang. Il a obtenu le score sans appel de 99.99 % des voix. Il était le seul candidat à sa succession. Le secrétaire général reconduit, Jean Maxime Auguste, a présenté l’agenda pour l’année 2017.

Photo: Gérald Bordes

 

Après une assemblée générale houleuse qui a duré plus de cinq heures au local du Comité olympique haïtien (COH) le samedi 11 février, les 59 clubs qui ont payé les droits d’affiliation à la Fédération haïtienne d’athlétisme amateur (FHAA) ont accepté d’élire, en présence du président du COH, le docteur Hans Larsen, un nouveau comité exécutif pour un mandat de quatre ans en remplacement de celui qui a été démissionnaire depuis 2014.

Alain Victor Jean-Pierre a été seul candidat en lice pour la présidence de la FHAA. Sans surprise, l’inamovible président a été reconduit pour la 4e fois de suite. Il a obtenu 58 voix sur 59. À l’issue des élections, il a remercié les votants pour la confiance placée en lui tout en promettant de corriger les erreurs.

« Sans la présence des clubs, l’athlétisme haïtien n’existerait pas. Tant bien que mal, nous avons réalisé beaucoup de choses. Nous sommes conscients que notre fédération a un déficit de communication. Nous allons faire de notre mieux pour informer le public sur les différentes activités de la fédération », a déclaré l’homme fort de l’athlétisme haïtien.

Le pays est doté de quatre pistes synthétiques

La Fédération haïtienne d’athlétisme amateur est l’une des fédérations les plus critiquées. Le président réélu a cependant répondu à ses détracteurs en disant que sous sa présidence, le pays s’ est vu doter de quatre pistes synthétiques. Il souhaiterait un entretien avec l’État haïtien afin de permettre au pays d’en bénéficier d’une cinquième.

« L’État haïtien n’a débloqué aucun fonds pour ces pistes. Grâce à mes contacts, le pays a bénéficié de ces surfaces synthétiques qui respectent les normes internationales. Nous avons l’intention de doter le pays d’une cinquième, mais il nous faut une discussion avec l’État haïtien et nous espérons que le prochain gouvernement accordera beaucoup d’importance au développement du sport dans son programme », a-t-il fait savoir tout en espérant que la prochaine piste sera installée dans une ville de province.

Il faut noter que les quatre pistes synthétiques ont été déposées au centre Sport pour l’Espoir, au centre Sportif de Carrefour, à l’Institution Saint- Louis de Gonzague et à Saint-Marc.

Décentralisation de l’athlétisme

Si les fédérations nationales dont le football et le volleyball sont les deux fédérations qui ont vraiment décentralisé leurs disciplines sportives en organisant de véritables compétitions nationales, la FHAA, de son côté, veut emboîter le pas en réalisant des séries de sessions de formation à travers les différents départements.

« En 2016, nous avons organisé plusieurs formations dans différents départements en vue de décentraliser la pratique de l’athlétisme dans le pays. L’année 2017 devrait nous permettre de couvrir d’autres régions et ainsi espérer voir l’organisation de vrais championnats où les athlètes viendraient défendre leurs régions tout en nous offrant un meilleur spectacle », a informé Jean Maxime Auguste, secrétaire général reconduit à 45 voix.

Par ailleurs, le secrétaire général a énuméré les différentes réalisations que le comité précédent a effectuées tout en reconnaissant qu’il reste beaucoup à faire pour arriver à offrir des athlètes compétitifs.

« Nous sommes conscients que le chemin est long pour parvenir à donner des athlètes de haut niveau. Mais, il ne faut pas oublier que l’athlétisme a toujours représenté un grand défi qu’il va falloir définitivement relever en commun », a-til martelé tout en vantant le travail de structuration que sa Fédération a entrepris.

« La FHAA, depuis tantôt deux ans, a son siège social à Delmas 33 au numéro 29. Le local est géré à partir de la subvention de l’IAAF (fédération internationale). Les athlètes s’entraînent dans de meilleures conditions grâce à des pistes synthétiques. Et des rendements sont attendus lors des Jeux olympiques de la jeunesse de 2018 à Buenos Aires », s’est-il vanté.

Un agenda très chargé

Le secrétaire général, Jean Maxime Auguste, a informé que la FHAA organisera, au début du mois d’avril, des éliminatoires pour les Jeux de Carifta. « Les meilleurs athlètes seront sélectionnés pour représenter le pays à Curaçao dans les jeux de Carifta qui auront lieu le weekend de Pâques », a-t-il annoncé. Il a également informé qu’Haïti participera en mai prochain, en terre voisine, à la 3e édition du championnat haitianodominicain; sans oublier la coupe Scolaire internationale en juin prochain en République dominicaine et le championnat du Monde en août 2017 à Londres, auxquels Haiti participera également.

Les autres membres du comité

Le comité exécutif de la Fédération haïtienne d’Athlétisme amateur (FHAA) a deux nouveaux visages. Il s’agit de Magalie Augustin Colas qui a été élue trésorière adjointe avec 44 voix et Marie Francesse Catherine Orméus qui a obtenu 37 voix comme conseillère. Les autres postes reviennent à Joseph Jocelyn Toyo (50 voix), Duckens Joseph Louis (37 voix), comme viceprésidents ; Eddy Baptiste Bazile, secrétaire général adjoint (44 voix) ; Jean Marie Borgella, trésorier (46 voix) et Rossy Octavius, conseiller avec 40 voix.

À rappeler qu’Alain Jean-Pierre a été élu pour la première fois à la présidence de l’athlétisme haïtien en 2001 pour succéder au feu Rolland Roy.

Source: Gérald Bordes

0 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %